Partir en touriste à vélo : quel type choisir ?

Publié le : 01 mars 20225 mins de lecture

Le cyclotourisme est de plus en plus adopté par les touristes sportifs souhaitant profiter d’une aventure hors du commun. En revanche, pour réussir ce projet, il est très important de bien choisir son vélo. Le voyageur doit ainsi définir au préalable ses besoins en fonction de sa destination. Durant son périple, il peut être amené à traverser des routes nationales, des chemins creux, des pistes aménagées, des dénivelés, etc. En plus de cela, le bourlingueur doit penser pratique, car le vélo peut être amené à supporter des bagages. Dans tous les cas, le vélo doit toujours être fiable, résistant et polyvalent. Que choisir ?

Le vélo tout chemin ou VTC

Un vélo tout chemin est la monture la plus recommandée pour débuter dans le tourisme à vélo. Ce type de vélo s’avère résistant, que ce soit sur les routes bitumées ou sur les chemins de terre. En revanche, le touriste doit sélectionner le bon modèle, car il existe certaines gammes de VTC qui sont plus adaptés à un environnement urbain. Tandis que d’autres sont plus sportifs. La différence se situe surtout au niveau de la largeur des pneus ou encore de la géométrie du cadre. Pour information, le modèle le plus prisé, mais aussi le plus répandu des VTC est la randonneuse. Celle-ci intègre de nombreux accessoires pratiques.

À la différence des autres types de vélo comme le vélo de course, le VTC permet de pédaler avec un buste assez relevé. Sur un long périple et un parcours monde vélo, cette position sera plus confortable. Mis à part cela, il dispose généralement de porte-bagages en avant et en arrière pour assurer un bon équilibre du touriste. Ce vélo est aussi doté de garde-boue permettant de se protéger des flaques sur les chemins boueux. Pour entretenir son vélo, découvrez des conseils sur cyclomonde.info.

Le vélo tout terrain ou VTT

Pour se rendre dans des sites plus engagés dans un parcours vélo monde, notamment ceux qui sont dotés de chemins où l’on risque d’être un peu secoué, il est préférable de choisir le VTT ou vélo tout terrain. Grâce à ses pneus plus larges, mais aussi équipés de crampons, le VTT s’adapte parfaitement à des terrains accidentés remplis de graviers, de cailloux ou de racines d’arbre. Ce vélo permet donc de gagner plus de confort en chemin. Il absorbe les chocs et les vibrations.

Par ailleurs, pour faire du tourisme en VTT, il faut vérifier l’existence des œillets à porte-bagage pour placer ses sacoches. À contrario, il est envisageable de partir en bikepacking, c’est-à-dire en accrochant directement les sacoches au cadre, au cintre ou à la selle.

Le vélo gravel

Le vélo gravel comme le vélo cyclo cross est devenu un vélo de voyage tendance qui peut être prévu pour des aventures hors route avec peu de chargement. Plus léger que les vélos de voyage traditionnel, il est apprécié pour son design de vélo route et sa performance de vélo tout-terrain. Ce type de vélo dispose d’un cintre adapté aux terrains accidentés. Il possède aussi des pneus assez larges avec des crampons permettant de sillonner des virages gravillonnés. Le centre de ces pneus est doté de bandes lisses pour tracer sur l’asphalte. Un gravel peut donc être recommandé pour des balades en montagne.

Quel que soit le type de vélo choisi pour faire du tourisme, le plus important est d’adapter ce dernier à un voyage à longue distance. La base est de bien choisir le cadre du vélo, car tout se repose sur cet élément. Celui-ci doit également supporter le poids du cycliste. Il faut aussi tenir compte de la position sur le vélo, la fourche et les autres éléments modifiables comme le guidon, les porte-bagages, etc. Outre cela, il faut bien sélectionner les roues, les pneus adaptés et les freins.

Quels sont les bienfaits du vélo sur l’économie ?
Où faire de la randonnée à vélo ?

Plan du site